Tfoot

Y a du monde au ballon !

  • Présentation

    Après 3 ans de mauvais résultats, changements de rédacteurs et refonte de sa charte graphique, Tfoot a décidé de réagir pour quitter le ventre mou de la blogosphère.

    Un nouveau projet sur le long terme, destiné à (re)trouver le plus haut niveau au plus vite. Analyses offensives, référencement malin et stabilité graphique, l’ambition est de retour du côté de Tfoot.

    La lourde tâche de ramener le blog vers les sommets a été confiée à Félix, rédacteur du cru, dont le charisme digne de Jeremy Clément et l’expertise tactique rappelant un certain Raymond Domenech, ne manquera pas de passionner les foules.

Posts Tagged ‘samassa’

Sans Intérêt…

Posted by Félix sur 29 juillet 2010

Honnêtement, j’ai hésité à parler de ce match chiant à mourir (à part pour M6). Jouer un match fin juillet en Tunisie une année de Coupe du Monde, ça ne pouvait qu’être une idée de notre indispensable Thiriez, les brigades du tigre ont encore frappé.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Ligue 1 | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

La surprise, c’est aussi VA !

Posted by Félix sur 24 octobre 2009

Bon, pour un post de retour après longue absence, y avait plus sexy que Valenciennes, je vous l’accorde, mais en même temps, c’est mon blog, je fais ce que je veux !

La semaine dernière, j’étais à Nungesser pour suivre le match des rouges et blancs face à la plus que nullissime équipe de Grenoble. Ma frite-fricadelle dans la main gauche (de la très mauvaise « Friterie Sensas’ », si vous faîtes un tour à Valenciennes, optez plutôt pour l’excellente « frite d’or », plus loin il est vrai), sauce « extra américaine » dans la droite (le goût ? « une sauce américaine » disait la vendeuse), mais surtout les yeux rivés sur cette très sympathique équipe de VA.

Je vais pas vous mentir, Valenciennes n’a pas le niveau du Barça,  le stade Nungesser commence à être bien rouillé, dans tous les sens du terme, le budget du club est actuellement englouti dans la construction d’un stade qui devrait durer (fuckin’ riverains !) et la ville de Valenciennes, pourtant mignonne, n’attirera jamais de grands noms du football.

A 2-0 pépère en première mi-temps (contre Grenoble, oui je sais), j’ai commencé à me rendre compte de l’excellente gestion de ce club. Avec 30 millions de budget, le même que Grenoble, VA s’en tire plutôt bien depuis plusieurs saison notamment en terme de recrutement.

C’est simple, les recruteurs de VA se trompent rarement  avec peu d’argent. Plus que le talent, c’est l’état d’esprit du groupe qui est à saluer depuis 4 ans, un groupe qui joue toujours le jeu et ne lâche jamais rien.

Mais cette saison, on voit le club nordiste jouer de mieux en mieux. Déjà face à Grenoble, les enchaînement de l’élégant Pujol, la belle pate gauche Danic ou encore l’improbable Samassa furent de toute beauté, et VA aurait pu planter 4-5 buts, easy.

Ce soir, les valenciennois ont montré une belle maturité face à Sainté. Longtemps, cette équipe avait tendance à ne pas savoir passer le cap de la dixième place, la faute à un parcours à l’extérieur catastrophique sous Kombouaré.

Cette victoire dans le Chaudron, Valenciennes l’a obtenue avec courage, car Bergessio et Gelson auraient pu, dû égalisé, mais ont butté sur Ndy Assembe, capable du pire comme du meilleur.

Mais les stéphanois ont surtout craqué face à la qualité de l’attaque Valenciennoise. Audel, de retour et buteur ce soir, a fait beaucoup de mal par sa vitesse, sa qualité technique (il pourrait d’ailleurs prétendre à une place dans un plus grand club) et son entente avec un joueur qui m’a toujours bien plus, l’ancien nantais Pujol. Enfin, sur un contrôle orienté grand pont digne de Messi, Ducourtioux, absolument au dessus de son niveau de défenseur de formation, scellera le score en fin de match.

Ce soir, VA est huitième de ligue 1 et meilleur attaque à égalité avec Bordeaux, le tout en pratiquant un jeu agréable et collectivement plaisant. Comme quoi, on peut quand même faire de belle chose avec peu d’argent, peut-être en recrutant plus intelligemment?

On écarte, on centre bien, on dévie joliement et on conclue du gauche. Sinon, on peut toujours mettre des pralines de 30 mètres, ça fait toujours plaisir !

Posted in Ligue 1 | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’OM sur sa lancée

Posted by Félix sur 19 mars 2009

C’est marrant le foot, quand la dynamique est là, on a l’impression que rien ne peut nous atteindre, c’est le cas de l’OM de ce soir.

Un match étrange dans l’ArenA d’Amsterdam, mais contentons nous de ce que l’on a eu, car avec André Rieu en ouverture, le match aurait bien pu tomber dans un sacré mauvais goût, ça c’est dit.
L’OM a plutôt bien géré sa première mi-temps, contrôlant les assauts amstellodamois et opérant intelligemment en contre. Pour preuve, malgré l’ouverture du score néerlandaise les olympiens n’ont pas vraiment paniqué pour égaliser dans la foulée par Mamad’ Niang sur une sortie de Vermeer que nous qualifierons de belle toile (hoho !), le retour en forme du sénégalais pourrait faire un bien fou pour la fin de saison olympienne.

Dès lors, on pouvait penser que Marseille allait gérer tranquillement ce score en tentant pourquoi pas de marquer sur un contre, il n’en fut rien.
Les joueurs techniques de l’Ajax, pourtant pas du niveau de leurs illustres prédécesseurs ont fait un mal fou à l’équipe de Gerets, qui a passé toute la seconde période à souffrir sans ne rien tenter, il est vrai qu’avec Ziani et Samassa sur le terrain, attaquer était loin d’être aisé.

Lors de cette domination, un joueur a éclaboussé de toute sa classe la rencontre, l’uruguayen Suarez. Celui que je ne connaissais que vaguement jusqu’ici a mis au supplice toute la défense olympienne, en témoigne ce véritable festival sur le second but, il s’est malheureusement éteint par la suite.

Dès lors, je dois bien dire qu’au début de la prolongation, je n’avais pas vraiment espoir pour l’OM. Mais comme je vous disais, quand la confiance est là on peut s’en sortir étrangement. Car ce but a une part d’étrange incroyable, qui aurait parié que le but de la qualification serait marqué par Mears sur une passe de Samassa ? Honnêtement, c’était pas gagné.

Pas toujours génial mais volontaire, l’anglais a donc libéré les siens d’une tête courageuse en fin de prolongation. Un final surréaliste mais marrant, c’est la belle histoire de la semaine, espérons juste que ce but donnera confiance à Mears qui même s’il est le sosie de Xavier de Secret Story (y en a pour tous les goûts ici), n’est pas franchement le roi du placement.
Photo à l’appui, la ressemblance entre les deux lascars.

L'anglais Tyron Mears

L'anglais Tyron Mears

Xababa de Secret Story

Xababa de Secret Story

Posted in Coupe d'Europe | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »