Tfoot

Y a du monde au ballon !

  • Présentation

    Après 3 ans de mauvais résultats, changements de rédacteurs et refonte de sa charte graphique, Tfoot a décidé de réagir pour quitter le ventre mou de la blogosphère.

    Un nouveau projet sur le long terme, destiné à (re)trouver le plus haut niveau au plus vite. Analyses offensives, référencement malin et stabilité graphique, l’ambition est de retour du côté de Tfoot.

    La lourde tâche de ramener le blog vers les sommets a été confiée à Félix, rédacteur du cru, dont le charisme digne de Jeremy Clément et l’expertise tactique rappelant un certain Raymond Domenech, ne manquera pas de passionner les foules.

Posts Tagged ‘Ligue 1’

La surprise, c’est aussi VA !

Posted by Félix sur 24 octobre 2009

Bon, pour un post de retour après longue absence, y avait plus sexy que Valenciennes, je vous l’accorde, mais en même temps, c’est mon blog, je fais ce que je veux !

La semaine dernière, j’étais à Nungesser pour suivre le match des rouges et blancs face à la plus que nullissime équipe de Grenoble. Ma frite-fricadelle dans la main gauche (de la très mauvaise « Friterie Sensas’ », si vous faîtes un tour à Valenciennes, optez plutôt pour l’excellente « frite d’or », plus loin il est vrai), sauce « extra américaine » dans la droite (le goût ? « une sauce américaine » disait la vendeuse), mais surtout les yeux rivés sur cette très sympathique équipe de VA.

Je vais pas vous mentir, Valenciennes n’a pas le niveau du Barça,  le stade Nungesser commence à être bien rouillé, dans tous les sens du terme, le budget du club est actuellement englouti dans la construction d’un stade qui devrait durer (fuckin’ riverains !) et la ville de Valenciennes, pourtant mignonne, n’attirera jamais de grands noms du football.

A 2-0 pépère en première mi-temps (contre Grenoble, oui je sais), j’ai commencé à me rendre compte de l’excellente gestion de ce club. Avec 30 millions de budget, le même que Grenoble, VA s’en tire plutôt bien depuis plusieurs saison notamment en terme de recrutement.

C’est simple, les recruteurs de VA se trompent rarement  avec peu d’argent. Plus que le talent, c’est l’état d’esprit du groupe qui est à saluer depuis 4 ans, un groupe qui joue toujours le jeu et ne lâche jamais rien.

Mais cette saison, on voit le club nordiste jouer de mieux en mieux. Déjà face à Grenoble, les enchaînement de l’élégant Pujol, la belle pate gauche Danic ou encore l’improbable Samassa furent de toute beauté, et VA aurait pu planter 4-5 buts, easy.

Ce soir, les valenciennois ont montré une belle maturité face à Sainté. Longtemps, cette équipe avait tendance à ne pas savoir passer le cap de la dixième place, la faute à un parcours à l’extérieur catastrophique sous Kombouaré.

Cette victoire dans le Chaudron, Valenciennes l’a obtenue avec courage, car Bergessio et Gelson auraient pu, dû égalisé, mais ont butté sur Ndy Assembe, capable du pire comme du meilleur.

Mais les stéphanois ont surtout craqué face à la qualité de l’attaque Valenciennoise. Audel, de retour et buteur ce soir, a fait beaucoup de mal par sa vitesse, sa qualité technique (il pourrait d’ailleurs prétendre à une place dans un plus grand club) et son entente avec un joueur qui m’a toujours bien plus, l’ancien nantais Pujol. Enfin, sur un contrôle orienté grand pont digne de Messi, Ducourtioux, absolument au dessus de son niveau de défenseur de formation, scellera le score en fin de match.

Ce soir, VA est huitième de ligue 1 et meilleur attaque à égalité avec Bordeaux, le tout en pratiquant un jeu agréable et collectivement plaisant. Comme quoi, on peut quand même faire de belle chose avec peu d’argent, peut-être en recrutant plus intelligemment?

On écarte, on centre bien, on dévie joliement et on conclue du gauche. Sinon, on peut toujours mettre des pralines de 30 mètres, ça fait toujours plaisir !

Publicités

Posted in Ligue 1 | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bordeaux costaud

Posted by Félix sur 20 avril 2009

Après un début de match difficile, les bordelais ont pris totalement la mesure de pauvres lyonnais.

Mes amis bordelais me reprochent de pas souvent chroniquer Bordeaux, voilà je m’exécute ! En toute discrétion, enfin c’est ce qu’ils croient parce qu’on a tous grillé, Bordeaux s’est placé en candidat plus que sérieux au titre.

Le Jeu

Les premières minutes furent plus que compliquée, j’ai ainsi bien eu peur que nos amis bordelais manque une nouvelle fois le coche lors d’un gros rendez-vous. Mais après 20 minutes et quelques alertes comme cette faute évidente de Chalmé sur Ederson (les bordelais vous diront qu’ils avaient été volé il y a 3 ans avec 3 péno non sifflés, ah les arguments des supporters !), Bordeaux s’est installé pépère dans cette rencontre. Sans réaliser son match le plus abouti de sa saison, Bordeaux a donc dominé Lyon assez largement, grâce notamment à ses deux hommes deux couloirs Wendel et surtout Gouffran qui ont posé d’énormes problèmes aux latéraux lyonnais. Défensivement, les marines et blanc n’ont pas vraiment été mis en danger, j’aurais probablement pu être à la place de Ramé ce soir, c’est dire !

Les Gars

Après avoir marché sur l’eau plus de la moitié de la saison, le beau Gourcuff accuse un peu le coup physiquement. Moins influent dans le jeu et moins précis dans ses contrôles comme ses remises, le breton peut néanmoins compter sur un collectif bordelais de retour. Devant sa défense, Alou Diarra (et non pas a la diarrhée) fut une nouvelle fois excellent, sans être un grand technicien, il confirme qu’il est probablement l’un des meilleurs récupérateurs de la Ligue 1. Aux avants postes, Chamakh a vécu une soirée bien moins difficile qu’à l’aller. Précieux, il aurait mérité de marquer sur un rush qui a laissé sur place les poètes Cris et Paris Boum-Boumsong. Derrière, j’ai bien aimé la partie de Diawara et Chalmé. Je ne comprends d’ailleurs toujours pas pourquoi Raymond lui préfère Clerc, à moins que….

Je veux dire euh, on vise le ti... euh la premièr...euh on joue les matchs les uns après les autres sans se poser de question (ouf)

Je veux dire euh, on vise le ti... euh la premièr...euh on joue les matchs les uns après les autres sans se poser de question (ouf)

Et maintenant ?

Bordeaux vient de négocier l’un de ses derniers virages périlleux de la saison. L’OM à deux points mais avec une meilleure différence de but, reste à portée de fusil des hommes de Blanc, encore faudra-t-il bien négocier ce match en retard à jouer face à Rennes, dans une semaine ou Bordeaux comptera trois matchs à jouer, jamais évident en fin d’exercice. Sur le jeu, bordelais comme marseillais méritent tous deux leur titre, sur la dynamique, l’OM me semble extrêmement solide mais le calendrier des bordelais plaide pour eux…

Posted in Ligue 1 | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lyon lâche prise

Posted by Félix sur 20 avril 2009

Les semaines passent et l’impression de vivre des moments historiques grandit. Plus que jamais, Lyon ne semble plus en mesure de conserver son titre. 1ère des 3 partie d’un dossier sur le titre.

Plus ça va, plus j’ai peur pour Lyon que cette saison se termine en sucette. Revoir ses objectifs à la baisse est une chose (et surtout de la communication dans le cas de Lyon), mais y être réellement confronté en est une autre. Car aujourd’hui, Lyon peut-il légitimement prétendre à un 8ème titre ?

Le Jeu

Dans le jeu, évidemment pas. Une fois de plus, Lyon n’a pas existé ce soir. Certains optimistes s’amuseront à dire que Lyon fut bien en place, mais ça, c’est pas une nouveauté. Aucune créativité ni ambition dans le jeu, une seule occasion franche (sur un exploit de Benzema), le constat est lourd mais toujours le même.
Cette OL version Puel ne m’a jamais vraiment convaincu, si un soir de League des Champions à Florence, mais encore une fois, Lyon avait opéré en contre. Car à force de ne faire que contrer, Lyon a oublié aujourd’hui comment il attaquait. Certes ils jouaient à l’extérieur, certes c’était Bordeaux en face, mais rien n’empêche Lyon de se positionner plus haut ! Je ne crois pas que Puel soit assez con pour demander cela, je vois plus un mélange entre sa frilosité habituelle et un manque de confiance de son équipe.

Les gars

Car Lyon, cette année, quand il n’est pas en confiance, devient plus que banale. Lloris, certes talentueux, n’a pas encore le mental qu’avait un Coupet (que je n’aimais pas particulièrement pourtant), en témoigne son extrême fébrilité, notamment dans les airs. Juninho, si indispensable à cet OL septuple champion de France, n’existe plus que par ses coups de pieds arrêtés (et ses coups tout court), et encore, sans briller autant que par le passé. Benzema quant à lui, qui aura longtemps tenu l’équipe à flot cette saison, est désespérément seul à la pointe de cette attaque, lui demander d’assurer 38 journées à ce rythme est donc une hérésie, mais quand son seul et unique remplaçant se nomme Piquionne -encore triste à voir-, il n’y a pas de quoi être rassuré, au point de se demander comment certains observateurs peuvent encore penser que l’OL possède le meilleur effectif.

Bon ok j'arnaque il l'a pas touché là, n'empêche qu'à part foutre des coups Juninho en ce moment...

Bon ok j'arnaque il l'a pas touché là, n'empêche qu'à part foutre des coups Juninho en ce moment...

Et maintenant ?

Des Owimbowé, Owimbowé, Owimbowé semblent flotter dans l’air (et je ne prononce pas le nom de Greg Wimbé bizarrement), de là à dire que le Lyon est mort ce soir il ne faut pas exagérer. L’argument des lyonnais pendant toute la semaine qu’ en gagnant tous les matchs, ils seraient champion est désormais faux, et avec Marseille à 4 points et Bordeaux qui passe devant, Lyon devra compter sur deux défections d’équipes qui n’ont plus que le championnat à jouer, j’y crois donc moyen, même si mathématiquement rien n’est joué.

L’objectif ne serait il donc pas plutôt d’assurer une place dans le trio de tête avant tout ? Etre resté leader si longtemps avec un niveau de jeu si médiocre n’a surement pas aidé Lyon. L’équipe n’a désormais que 6 matchs pour trouver une identité, une envie, une qualité de jeu qu’elle n’a jamais eu jusqu’ici, et quand on sait que Lyon reçoit le PSG très à l’aise à l’extérieur Vendredi, cela ne pousse pas à l’optimisme.

Seconde partie du billet avec Bordeaux, auteur d’un gros match ce soir.

Posted in Ligue 1 | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Lyon n’avance plus

Posted by Félix sur 15 mars 2009

Encore et toujours calamiteux dans le jeu, les lyonnais inquiètent, c’est grave docteur ?

De ma mémoire de footeux (bon je compte pas l’avant 98 on est d’accord), je n’ai pas souvenir d’un OL aussi faible. Et je ne veux pas seulement parlé de cette prestation cataclysmique contre Auxerre, qui n’en est finalement qu’une de plus, seul changement, aujourd’hui les individualités de Lyon ne font plus la différence.

Car avouons le, l’équipe de Puel n’a jamais été convaincante depuis le début de la saison. En dehors de quelques matchs de Ligue des Champions la plupart des matchs furent de véritables purges.
Un exploit de Benzema (ou deux), un coup de pied arrêté de Juninho, un réalisme froid, voilà ce que n’a plus l’OL de ces derniers mois, qui affichent des stats indignes d’un champion de France, de quoi s’étonner de son encore actuelle place de leader.

Benzema, désespérément seul, ne peut pas tout faire.

Benzema, désespérément seul, ne peut pas tout faire.

A la même époque la saison dernière, l’équipe de Perrin en était à 18 buts de plus en championnat, de quoi relativiser la prétendue mauvaise saison d’Alain Perrin et la réputation exceptionnelle dont jouit encore Claude Puel.
Autre stat’ alarmante, une seule victoire à domicile depuis novembre, et encore contre le Havre, il est temps d’arrêter de nier et de changer quelque chose, car Lyon n’arrive plus à faire le jeu, mais aussi et surtout la différence.

Tout n’est pourtant pas perdu, et l’OL est encore leader finalement, chose inquiétante pour le niveau du championnat d’ailleurs. Si les individualités reprennent le dessus, Lyon a encore de quoi conserver son titre, le club ayant acquis une culture de la gagne que n’ont pas ses concurrents, reste à voir si ces stars ont les ressources physiques pour cela…

Posted in Ligue 1 | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Week-End de Foot

Posted by Félix sur 24 septembre 2008

Peu occupé et encore on holiday (alala fainéants d’étudiants), j’ai pu me faire un de mes derniers week-end foot de ces vacances et me délectant (ou pas) de cette 6ème journée de ligue 1, mes impressions.

Le Havre – Lyon

Comme quasi systématiquement depuis des années, Lyon a gagné son match de championnat qui suivait celui de champion’s league. Une stat qui peut sembler anodine, mais à l’heure des comptes en fin de saison, on se rend compte que cette capacité qu’a la machine lyonnaise à gagner ces matchs compte énormément.
D’autant plus que Le Havre a opposé une belle résistance au septuple champion de France. Le club doyen, mené par un bon Alassane, mais aussi par un Fauré décidément toujours aussi vendangeur, un comble pour quelqu’un qui avait il fut un temps été surnommé « le Van Nistelrooy de la ligue 2 » (je dirais plutôt Van Nistelrouille pour ma part, oui je suis drôle), a montré de belle capacité dans le jeu, en manquant malgré tout d’impact à la finition.
De son coté, comme souvent cette saison, Lyon n’a pendant longtemps pas été magique, loin de là, mais avec un effectif remanié, l’essentiel est là avec une victoire sur un pénalty cette fois ci indiscutable, il était de toute façon difficile d’en demander beaucoup plus aux lyonnais après la grosse débauche d’énergie face à la Fiorentina.
Mention spéciale au duo Pjanic Benzema, dont la relation technique fut un régal pour les yeux, espérons que Claude Puel tentera une nouvelle fois d’associer les deux.

Prometteur à Troyes, Blaise Matuidi prouve semaines après semaines qu'il est l'un des très bon récupérateurs de la Ligue 1, Hein Arsène !

Prometteur à Troyes, Blaise Matuidi prouve semaines après semaines qu'il est l'un des très bons récupérateurs de la Ligue 1, Hein Arsène !

Saint Etienne – PSG

Les verts renouent avec la victoire face à un PSG mi figue mi raisin, et un Hoarau qui confirme les limites dont l’on pouvait se douter, notamment techniquement et face au but avec deux grosses occasions manquées. Difficile néanmoins d’en vouloir à ce jeune joueur qui débarque de ligue 2, j’espère juste pour lui (et pour Paris) que Kezman saura palier son manque de confiance actuel lors des prochain matchs.
Dominateurs en début de match, les parisiens ont par la suite laissé du terrain aux stéphanois, qui ouvrirent le score de sublime manière par le prometteur Dabo (en état de grâce), non sans la complicité d’un Landreau pas exceptionnel.
Dès lors, Saint Etienne prenait confiance et pouvait organiser le jeu à sa guise. Matuidi, énorme à la récupération (il a dégouté Jay Jay Sessegnon pour vous donner une idée), a été omniprésent au milieu de terrain, organisant avec son beau pied gauche vers les Dernis et autres Ilan, un des très bons joueurs trop peu médiatisés de notre championnat. Intéressant d’ailleurs de voir le coaching de Roussey sur ce match, qui a préféré faire tourner quelques jours après le déplacement en Israel, une constante pour le coach des verts, qui comptera surement en fin de saison quand les organismes des adversaires seront plus usés.
On ne peut pas mentir et dire que ce match a été un chef d’œuvre, les fautes techniques de part et d’autre furent en effet trop nombreuses pour assurer un spectacle digne de ce nom, même dans les bonnes périodes stéphanoises. Des bonnes périodes dans lesquelles le PSG a recommencé à se liquéfier comme les saisons précédentes, sans que cela ne porte préjudice grâce notamment à un Makélélé certes toujours à la limite du carton rouge, mais toujours là pour motiver ses troupes, un capitaine exemplaire qui va faire du bien au PSG.
Coté stéphanois on respire, et force est de constater que l’effectif de Saint Etienne est costaud cette saison, malgré le départ récent de Feindouno.
Gomis, Ilan, Grax, Giglotti, Miralas Dernis, Payet, Matsui, il n’y a pas à dire le potentiel offensif des verts est impressionnant, espérons donc qu’il ne sera pas assombri par une solidité défensive déficiente.

OM – Monaco

Un match des plus soporifiques que j’ai eu l’occasion de suivre en cette fin de week-end.
Il faut dire qu’à la décharge des marseillais, moins fringants que depuis le début de la saison, Monaco et l’ambitieux Ricardo avait décidé de fermer les portes durant 90 minutes, et de profiter des occasions de contre. Un contrat rempli donc à moitié, car si les monégasques ont bétonné comme il faut durant tout le match, ils ont aussi par l’intermédiaire de Nimani et Park loupé un nombre élevé d’occasion ou situations, appelez ça comme vous voulez.

Et l’OM dans tout ça ? Je dois avouer que je suis assez perplexe. Non pas que ce match remette totalement en question tout le mercato olympien (même si beaucoup de gens essayent de faire passer cette idée), mais on a fortement senti l’abscence d’un Djibril Cissé dimanche soir. L’argument est souvent de dire que Cissé n’est qu’un joueur de profondeur et qu’il n’aurait rien apporté contre Monaco, mais il faut avoir manqué toute la seconde partie de saison dernière pour penser que Djibril ne sait pas jouer en point de fixation.

De plus, avec un nombre de nains impressionnant (et pourtant j’aime les joueur petits !), l’OM manque sérieusement de poids devant, d’autant plus lorsque Mamadou Niang, peu convainquant depuis son retour de la CAN (même si statistiquement irréprochable) commence à se reposer sur ses lauriers. Espérons donc pour l’intérêt du championnat que l’OM trouvera solution à ce problème.

La détresse de Mamadou Niang, lorsqu'il apprend qu'avec le départ de Cissé il sera le responsable n°1 de tous les problèmes offensifs de l'OM.

La détresse de Mamadou Niang, lorsqu'il apprend qu'avec le départ de Cissé il sera le responsable n°1 de tous les problèmes offensifs de l'OM.

A venir, « les dossiers de tfoot », afin de donner un peu plus notre avis sur des constantes du football d’aujourd’hui : La vidéo, le football français en coupe d’Europe et plein d’autres !

Posted in Ligue 1 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »