Tfoot

Y a du monde au ballon !

  • Présentation

    Après 3 ans de mauvais résultats, changements de rédacteurs et refonte de sa charte graphique, Tfoot a décidé de réagir pour quitter le ventre mou de la blogosphère.

    Un nouveau projet sur le long terme, destiné à (re)trouver le plus haut niveau au plus vite. Analyses offensives, référencement malin et stabilité graphique, l’ambition est de retour du côté de Tfoot.

    La lourde tâche de ramener le blog vers les sommets a été confiée à Félix, rédacteur du cru, dont le charisme digne de Jeremy Clément et l’expertise tactique rappelant un certain Raymond Domenech, ne manquera pas de passionner les foules.

Posts Tagged ‘Ciani’

Finalement Lyon et Auxerre

Posted by Félix sur 16 mai 2010

On a bien failli assister au multiplex le moins intéressant de l’histoire de la L1. Marseille déjà champion, les relégués déjà connus et Lille et Lyon à qui le Ligue des champions semblait promise.

Comme souvent, Lyon a fait le boulot avec cette victoire facile contre Le Mans. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Ligue 1 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Paris coule Bordeaux

Posted by Félix sur 11 avril 2010

Je dois avouer que j’ai bien été étonné par la victoire du PSG et l’attitude générale du club autour de ce match. Les rumeurs faisaient état d’un Paris qui allait lâcher, comme en 1999, pour empêcher Marseille d’aller au bout, il n’en fut rien.

Hier, Paris a joué crânement sa chance, sans un talent ni sans une maitrise incroyable certes, mais avec le cœur, jusqu’au bout, ce que l’on a rarement vu chez les parisiens cette saison.

Du côté de Bordeaux, rien ne va plus depuis 2010, et c’est au plus mauvais moment que les Girondins s’en rendent compte. Les bordelais ont fait preuve de suffisance, voire d’arrogance ces derniers mois, et ont vu leur énorme avance couler petit à petit.

Une suffisance, qui peut s’expliquer par les louanges à foison qu’on reçu les bordelais pendant la majeure partie du championnat, parfois à tord. On a longtemps vanté les mérite du jeu bordelais, mais à y voir de plus prêt, Bordeaux a la possession, fait tourner joliment, mais ne se créé pas d’occasion dans le jeu.

Individuellement, certains joueurs s’écroulent aujourd’hui totalement. Ciani ne s’est pas remis de sa sélection en bleu, accumulant les bourdes graves à chacune des ses sorties, comme hier, où il est responsable de l’expulsion de Ramé. Chalmé lui, ne met plus un pied devant l’autre depuis longtemps, et compense en passant son temps à pleurer et plonger. Devant, si Gourcuff tient le coup physiquement, il n’est plus décisif dans le jeu, quant à Chamakh, tout bon joueur de collectif qu’il est, confirme qu’il n’est pas un buteur capable de marquer sa quinzaine de buts chaque saison.

Un somme de faillites individuelles qui créé une catastrophe comptable en 2010, sur la phase retour, Bordeaux est 14ème du classement ! Les hommes de Blanc ont encore le temps pour se remettre et aller chercher au moins le podium, mais il est temps de se réveiller.

Posted in Ligue 1 | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lyon en patron

Posted by Félix sur 31 mars 2010

Décidément, ce Lyon version Ligue des Champions me plait vraiment. Soporifique en Ligue 1, le club rhodanien confirme que la C1, c’est son truc.

Hier, Bordeaux n’a pas été en dessous de tout, et aurait très bien pu chercher le nul sans que l’on puisse crier au scandale, preuve de la réelle maitrise de l’événement par les lyonnais.

Au haut niveau européen, dans les matchs à couperet, il est obligatoire de limiter les erreurs au maximum, qui, comme le sait n’importe quel Christian Jean Pierre, se paient cash.

Et à ce petit jeu, Bordeaux s’est vraiment bien loupé en offrant deux buts à son adversaire. Une fois de plus, Ciani a montré de sérieuses limites, tant sur ses relances de niveau L2 que sur sa bourde. Alors oui, c’est bien de se rattraper quand on a fait une connerie (comme contre le Bayern ou Lille), mais c’est pas toujours possible. Au très haut niveau, mieux vaut ne pas faire d’erreur tout court, c’est peut-être moins chevaleresque, mais c’est ça le top niveau.

A l’inverse, côté Lyonnais, même s’il y a eu des erreurs, elle furent bien moins grossière et souvent rattrapées, notamment par Lloris sur un superbe arrêt, mais incomparable à celui de Gordon Banks.

Dans un registre, où elle attend son adversaire pour lui placer des contres foudroyant, l’équipe de Puel est comme un poisson dans l’eau. Pas un gramme de jeu à produire, de l’envie, de l’agressivité et une capacité à se survolter dans les grands rendez-vous, tels sont les ingrédients d’une équipe incapable de gagner un championnat, mais extrêmement dangereuse en Ligue des Champions, qui me rappelle, toutes proportions gardées, le Liverpool de 2005. Bordeaux au contraire, semble ne pas trop savoir réagir dans ces moments où la pression de l’adversaire et l’impact physique s’intensifie, ce qui est propre aux grands matchs européens.

Toutefois, je suis persuadé que rien n’est encore joué, et si Lyon a montré sa supériorité par son expérience hier, on sent que Bordeaux a les armes pour faire sauter le verrou lyonnais au retour, à condition de ne pas trop se louper derrière, ce qui, avec l’immense Lisandro en moins et Bafétimbi Gomis en plus (oui, il est encore moins crédible quand on prononce son prénom), est loin d’être impossible.

Petit bonus, le face à face Banks-Lloris, je persiste et signe, l’un est beau, l’autre est miraculeux.

Félix

Posted in Coupe d'Europe | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »