Tfoot

Y a du monde au ballon !

  • Présentation

    Après 3 ans de mauvais résultats, changements de rédacteurs et refonte de sa charte graphique, Tfoot a décidé de réagir pour quitter le ventre mou de la blogosphère.

    Un nouveau projet sur le long terme, destiné à (re)trouver le plus haut niveau au plus vite. Analyses offensives, référencement malin et stabilité graphique, l’ambition est de retour du côté de Tfoot.

    La lourde tâche de ramener le blog vers les sommets a été confiée à Félix, rédacteur du cru, dont le charisme digne de Jeremy Clément et l’expertise tactique rappelant un certain Raymond Domenech, ne manquera pas de passionner les foules.

Posts Tagged ‘argentine’

Alors, la vidéo, ça sert à rien?

Posted by Félix sur 28 juin 2010

[tweetmeme source=”tfootblog” only_single=false]Jouissif. Terrible pour les supporters mais jouissif pour les défenseurs de la vidéo a été la journée d’hier qui a permis de détruire des arguments de mauvaise foi.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Coupe du Monde 2010, Vidéo dans le foot | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Décevante Argentine

Posted by Félix sur 12 juin 2010

Rendez-nous Pekerman ! Comme je le craignais il y a quelque semaines, l’Argentine de 2010 n’aura rien à voir avec celle de 2006. D’un jeu offensif basé sur les passes courtes (le célèbre « toque »), l’Albiceleste est passé à un jeu plus dur, plus défensif, s’appuyant sur les exploits de ses génies devant.

D’ailleurs, Messi, qu’on annonçait cramé, a montré qu’il serait bien au rendez-vous. Intenable, il est plus que jamais l’élément essentiel d’une équipe bien décevante aujourd’hui.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Coupe du Monde 2010 | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

L’heure des Pronos

Posted by Félix sur 9 juin 2010

Ahh, ça pour l’attendre, tout le monde l’attendait ! Après avoir annoncé une grande Coupe du Monde de la France et de l’Italie il y a 4 ans, après avoir senti l’Espagne aller au bout il y a deux ans, je me lance pour cette Coupe du Monde 2010.

Prudence néanmoins, ne vous jetez pas sur les sites de paris fraichement officiellement autorisés en France (on avait vachement attendu l’autorisation pour s’y mettre), j’ai beaucoup plus de mal à me faire une idée des équipes qui vont cartonner ce coup-ci.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Coupe du Monde 2010 | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Les 30 argentins

Posted by Félix sur 12 mai 2010

Grand joueur ne veut pas forcément dire grand entraineur. A la lecture de la liste des 30 de Maradona, difficile de s’enthousiasmer pour l’albiceleste.

Pourtant, contrairement à Raymond, Diego en avait du choix, beaucoup de choix, avec des joueurs aussi talentueux qu’expérimentés.

Au rayon des absences, celle de Javier Zanetti est pour moi la plus marquante. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Coupe du Monde 2010 | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

En finir avec le romantisme sportif

Posted by Félix sur 5 mai 2010

A défaut d’avoir une réelle identité de jeu ou les meilleurs joueurs du monde, l’équipe de France ne doit pas pour autant s’avouer vaincue, et savoir utiliser ses force.

On ne va pas demander aux hommes de Raymond de donner une leçon de foot à l’Espagne, de montrer ce qu’est le Joga Bonito aux brésiliens ou d’apprendre le « toque » aux argentins, elle n’en est véritablement pas capable.

Elle n’est pas non plus capable d’imposer un style de jeu particulier comme ces équipes là, le travail tactique en amont du Ray n’étant pas loin de l’inexistant, tout comme les automatismes d’une équipe qui n’a que peu joué ensemble.

En revanche, à défaut de jouer, elle est capable (comme toute équipe) de faire déjouer, et de s’adapter à son adversaire.

Comme je le disais, inutile d’entrer dans le jeu des espagnols, c’est comme essayer de battre Nadal à son propre jeu, il fera tout un peu (voire beaucoup) mieux que vous, et ça finira en raclée (cf : Nadal-Verdasco 6-0, 6-1 à Monte Carlo, pourtant qui dirait que Verdasco est une brêle ?).

En revanche, vous aurez bien plus de chance de battre votre adversaire (en partant du principe que vous êtes sur le papier moins fort que lui) en analysant ses défauts et en frappant là ou ça fait mal. Pour continuer sur l’analogie avec le tennis, Nadal a souvent eu beaucoup de mal face à Blake, un mec qui lui est techniquement largement inférieur, mais qui savait que pour le battre, il fallait l’agresser (ce que Tsonga a su faire, il fut un temps).

A la poubelle donc les ambitions d’un jeu léché à la française, nous n’en avons actuellement pas les capacités. Tant que nous n’aurons pas une grande équipe, adaptons nous tout simplement à notre adversaire. Le réservoir de joueurs français est énorme, et si qualitativement, il est loin d’être au niveau des espagnols, argentins et brésiliens, il possède une plus grande diversité de profils, et donc une large palette tactique.

Les joueurs français ne sont pas les plus techniques, ni les plus physiques ou les plus rapides, loin de là, ils sont juste dans l’ensemble un peu bon partout, avec une bonne sélection, Raymond a donc de quoi s’adapter à tout style de jeu.

Prenez l’exemple de l’Inter, finaliste de la Ligue des Champions et tombeur de Barca. En terme de vécu collectif, on a vu mieux, et le Barca lui était évidemment supérieur techniquement comme collectivement, sur le papier. Cela n’a pourtant pas empêché les hommes de Mourinho (surtout à l’aller) de faire plus que jeu égal : bien en place, rapide en contre attaque, plus malin et plus accrocheur, ils ont marché sur le champion d’Europe pendant une heure, avant de tenir le score.

L’équipe de France (et le sport français en général) doit effectuer une mutation mentale. Non, il ne faut pas forcément être le meilleur pour remporter quelque chose. Les Pays-Bas de Cruijff n’ont jamais gagné la Coupe du Monde, l’équipe de France de 82 non plus, l’Argentine de 2006 s’est faite sortir par des allemands accrocheurs. Pourtant, ces équipes étaient en terme de jeu, la crème de la crème des compétitions auxquelles elles participaient, preuve que, ce n’est pas toujours celui qui joue le mieux qui gagne à la fin.

PS : On reviendra, à l’occasion de l’arrivée de la Coupe du Monde, sur ces différents visage que peut proposer l’Equipe de France.

Posted in Equipe de France | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »