Tfoot

Y a du monde au ballon !

  • Présentation

    Après 3 ans de mauvais résultats, changements de rédacteurs et refonte de sa charte graphique, Tfoot a décidé de réagir pour quitter le ventre mou de la blogosphère.

    Un nouveau projet sur le long terme, destiné à (re)trouver le plus haut niveau au plus vite. Analyses offensives, référencement malin et stabilité graphique, l’ambition est de retour du côté de Tfoot.

    La lourde tâche de ramener le blog vers les sommets a été confiée à Félix, rédacteur du cru, dont le charisme digne de Jeremy Clément et l’expertise tactique rappelant un certain Raymond Domenech, ne manquera pas de passionner les foules.

Mes Convictions

Le Foot a de nombreux sujets polémiques qui reviennent toutes les deux semaines, afin de ne pas me faire chier à me répéter à chaque fois dans des explications interminables, voici ci mes convictions de fan de foot.

La vidéo

Il va falloir arrêter d’en discuter un de ces jours et commencer à se bouger le cul. Semaines après semaines on entend sur toutes les radios et télé des débats interminables sur ce sujet, ce qui n’a pas lieu d’être.
Il faut évidemment intégrer la vidéo au jeu même si cela ne fait pas plaisir à Platini. Les enjeux économiques sont devenus tels qu’il est aujourd’hui impossible de laisser à une seule personne la responsabilité de l’avenir économiques d’une entreprise, car qu’on aime ou pas, un club est avant tout une entreprise aujourd’hui, avec des salariés autres que footballeur, qui sont les premiers à tomber en cas de descente en ligue 2 par exemple.

Alors oui je vois venir la mauvaise foi de certain, il ne faut pas utiliser la vidéo pour chaque action, ce serait ridicule, uniquement sur des actions chaudes. Aussi, pour ceux qui trouveraient cela vague, pourquoi ne pas proposer un système de challenge comme au Tennis, une règle qui a été loin de dénaturer un sport aux traditions énormes.

Malheureusement, le combat pour la vidéo est loin d’être gagné, les instances dirigeantes du foot sont incompétentes, vieillissantes, et pensent plus à leur intérêt personnel qu’à l’avenir de ce sport, c’est triste, mais ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas continuer à tenter d’imposer cette idée somme toute logique.

La faiblesse des clubs français sur la scène européenne

L’argument que le foot français n’a pas assez d’argent n’est pas recevable, oui nous avons moins d’argent que les anglais, ce qui n’aide évidemment pas à réaliser des exploits tous les ans, et alors ?
Que je sache, les portugais n’ont pas plus d’argent que nous, et ça ne les empêche pas de réaliser de bonnes performances de temps à autre, les roumains qui sont en train de nous dépasser au coef UEFA ne sont pas non plus des milliardaires, et pourtant on voit un club de ce pays aller loin chaque saison en UEFA. Les raisons sont donc multiples, et pas uniquement fiscales.

Il s’agit d’abord d’une façon d’aborder les matchs, les compétitions. Certains clubs jugent que ces coupes sont une tare et refusent de les jouer, un phénomène franco-français qui me dépasse personnellement, quel est l’intérêt de se battre en championnat pour se qualifier en UEFA, si l’on tente par dessus tout de se faire éliminer au plus vite ? Certes l’Europe constitue un moyen d’attirer des joueurs plus côtés, mais bon.

Nombreux sont aussi les clubs à nourrir un complexe d’infériorité, chose qui plie le match avant même qu’il ne soit joué. Les clubs étrangers ont de meilleurs joueurs que nous, la belle affaire, le football est un sport où des exploits incroyables arrivent chaque années, le discours est un peu idéaliste, mais en croyant en ses chances, en rentrant dans l’adversaire, il y a toujours moyen de réaliser de grande chose, en tout cas partir perdant n’arrangera jamais les choses.

D’autre part, un autre problème franco-français, qui commence certes à bouger, l’absence de vrais clubs régulièrement qualifiés pour ces compétitions. Hormis Lyon, depuis 10 ans rares sont les clubs à se qualifier durablement en Ligue des Champions. Marseille, Paris et Bordeaux qui sont des clubs forts du championnat ont rarement confirmé leurs bonnes saisons, ce qui au contraire de Lyon, ne leur a pas permis de créer bonne équipe dans la durée.

Car des bons joueurs, le championnat de Ligue 1 en voit passer, pas des moindres, et pas qu’à Lyon. Le cas de Marseille est certainement le plus éloquant, regardons une sorte d’équipe type formées des joueurs ayant joué à l’OM depuis 5 ans.

Mandanda – Beye, Diawara, Mbia, Taiwo – Lucho, Cheyrou – Niang, Nasri, Ribéry – Drogba

Non cités : Cissé, Ben Arfa, Bonnart, Cana, Pagis, Meriem etc…

Avouez le, cette équipe aurait de la gueule, et même si la logique économique n’aurait pas forcément permis de réunir tous ces joueurs, l’OM aurait bien pu en garder une grande partie et former une équipe extrêmement compétitive.

C’est là que se situe le grand problème de foot français, la régularité saisons après saisons de ses grands clubs. Si un big four se dessinait dans la durée, il est certain que notre championnat aurait bien plus de valeur, nos clubs, mieux armés, pourraient disputer tout au long de la saison des gros matchs entre eux en ligue 1, ce qui les prépareraient d’autant mieux aux joutes européennes, un cercle vertueux si vous voulez.

Arrêtons donc avec ce défaitisme, nos clubs sont parfaitement capables de réussir, la ligue 1 regorge de joueurs de talents, Benzema, Gourcuff, Ben Arfa et plein d’autres affolent aujourd’hui les recruteurs des plus grands clubs européens, il y a donc matière à faire, encore faut il se qualifier régulièrement en ligue des champions…

« Trop payés ces milliardaires de footballeurs »

Que ça m’énerve d’entendre ce genre de débat sur le salaire des footballeurs. Au delà de cette fameuse habitude française d’avoir un problème avec l’argent, le plus important ici est l’idiotie des gens pensant que les footballeurs sont trop payés.

Cela relève pourtant d’une grande logique économique. Les footeux génèrent des sommes d’argent considérables, merchandising, droit télé places de stades, il est donc normal que cet argent généré leur soit en partie reversé, les gens pensant le contraire doivent alors remettre totalement en question le système dans lequel nous vivons, en sont-ils capables ?
Le problème dans ce débat n’est même pas la jalousie, mais plus une difficulté pour le spectateur lambda d’accepter qu’un « mec qui tape dans un ballon » gagne beaucoup d’argent comme cela.

Pourtant les footballeurs sont des marchants de rêves (bien que cette expression soit à chier) au même titre que les comédiens tout aussi bien payés. Pour beaucoup, le foot est un moyen de se relaxer, de sortir d’une vie souvent stressante et incertaine, une sorte d’antidépresseur (sauf pour certains matchs qui pour le coup poussent au suicide).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :